La RDC renforce son dispositif de lutte contre les faux médicaments

La RDC renforce son dispositif de lutte contre les faux médicaments

L’Autorité congolaise de la réglementation pharmaceutique, ACOREP, est désormais opérationnelle. Son DG qui vient d’être installer s’engage à lutter contre les produits falsifiés.

Christian Ntumba Ngoy, puisque c’est de lui qu’il s’agit, DG de l’ACOREP, promet de s’acquitter de ses missions dont celle de mettre à la disposition de la population des médicaments de qualité. Il promet aussi de lutter contre le désordre qui s’observe dans le secteur pharmaceutique.

Lire également : https://lesnews.cd/2022/10/08/alerte-sante-des-sirops-contamines-menacent-la-vie-des-bebes-en-rdc/

Présidant cette cérémonie, le ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani, exhorte les animateurs de ACOREP  à lutter contre la criminalité pharmaceutique, en leur demandant aussi de combattre la circulation illicite des stupéfiants.

Créée le 5 mars 2020, l’ACOREP a notamment pour missions d’autoriser la mise sur le marché des médicaments et de surveiller le marché pharmaceutique.

Avec pour objectif de protéger la RDC contre la circulation des médicaments de qualité inférieure et contrefaits, cette structure a connu la nomination par ordonnance présidentielle de ses animateurs dont le DG, son adjoint et la PCA, le 3 Septembre 2022.