L’Angola et la RDC renforcent les mécanismes de sécurité à la frontière commune

L’Angola et la RDC renforcent les mécanismes de sécurité à la frontière commune
Photo d'illustration (Droits tiers)

Les gouvernements de l’Angola et de la République démocratique du Congo, RDC, ainsi que l’Organisation internationale pour les migrations, OIM, ont réaffirmé le jeudi 30 Mars 2023, dans la ville angolaise de Dundo, le renforcement des mécanismes de sécurité à la frontière commune, en vue de lutter contre le crime de traite des êtres humains.

Au cours de ce forum transfrontalier, les deux pays ont souligné qu’il existe des signes de cas de traite des êtres humains, impliquant des auteurs et des victimes, tant en Angola qu’en RDC. Le processus de réintégration de certaines personnes victimes du phénomène dans chaque côté, a permis le regroupement familial.

L’échange d’informations et d’expériences dans le cadre de ce forum, aidera à définir des actions communes pour renforcer la lutte contre la traite des êtres humains dans la région. L’analyse de la législation des deux pays, y compris les instruments d’action, les bases de données des cas signalés et enregistrés dans les deux pays, ainsi que la mise en place, désormais, d’un travail commun, sont quelques-unes des questions abordées à cette occasion.

Il a aussi été évoqué la mise en pratique des accords bilatéraux de 2007, entre le Service de la migration et des étrangers, SME, de l’Angola, et la Direction générale de la migration, DGM, de la RDC, dans le but de constituer un cadre permanent sur la circulation aux frontières.

A noter que cette rencontre de Dundo en Angola a réuni des délégations de deux pays, représentées côté angolais par la secrétaire d’État aux droits de l’homme et à la citoyenneté, Ana Celeste Januário, et côté congolais par son ambassadeur accrédité en Angola, Kalala Kayiba Constantin.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share