Le Pape François a armé les jeunes contre la corruption dans une ambiance électrique au stade

Le Pape François a armé les jeunes contre la corruption dans une ambiance électrique au stade

Pour le troisième jour de son séjour à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, RDC, le Papa François a été face à la jeunesse catholique en particulier et la Jeunesse congolaise en général le jeudi 2 Février 2023. A cette occasion, le Souverain Pontife a axé son message d’une heure du temps principalement contre la corruption, dans un Stade des Martyrs rempli comme un œuf et dans une ambiance particulièrement électrique.

« L’avenir du pays est entre vos mains ». C’est en substance le message du Pape François à la Jeunesse congolaise. « Tu es  (Jeunesse, Ndlr)  une richesse unique, inégalable et incomparable. Personne dans l’histoire ne peut te remplacer », a-t-il renchérit.

L’entrée du Pape François au stade des Martyrs dans une liesse populaire (Photo droits tiers)

Le jeudi 2 Février en effet, le Pape François a rencontré les jeunes Congolais et catéchistes réunis dans le stade des Martyrs de la Pentecôte de Kinshasa, dans une manifestation populaire qui a débuté à 9h30. L’essentiel du message du Souverain Pontife a eu comme illustration les cinq doigts de la main.

Le pouce pour la prière

Le pouce est le doigt le plus proche du cœur, il « correspond à la prière qui fait palpiter la vie », a développé François. La prière est un ingrédient fondamental, « c’est comme un arbre déraciné: même s’il est grand et vigoureux, il ne tient pas debout tout seul ». La prière est l’eau de l’âme, « elle est humble, on ne la voit pas mais elle donne la vie ».  

C’est dans un stade rempli de jeunes comme un œuf que le Pape François à livré son message (Photo droits tiers)

L’index pour la communauté

L’index est quant à lui le doigt qui montre quelque chose aux autres, il représente la communauté: « mes amis, ne laissez pas votre jeunesse être gâchée par la solitude et la fermeture », a supplié François, au contraire, « pensez toujours à vous ensemble et vous serez heureux, car la communauté est la voie pour vivre en harmonie avec soi-même, pour être fidèle à sa vocation ».

Le majeur pour l’honnêteté

Vient ensuite le doigt central, qui s’élève au-dessus des autres, comme pour rappeler une chose indispensable: l’honnêteté. « C’est l’ingrédient fondamental pour un avenir à la hauteurs de vos attentes ».

Le contraire de l’honnêteté est la corruption, a expliqué le Pape, alors que le RDC est l’un des pays les plus corrompus au monde, au 166e rang sur 180 pays dans l’indice de Transparency international sur la corruption. « Tous ensemble, nous disons « pas de corruption ! », a fait répéter le Pape François à la foule chauffée à blanc

Nombreux sont les jeunes Congolais qui s’opposent à la corruption qui rongent leur pays, à l’image du témoignage conté ensuite par le Pape; celui de Floribert Bwana Chui, tué il y a quinze ans à Goma à l’âge de 26 ans pour avoir bloqué le passage de denrées alimentaires avariées qui auraient porté atteinte à la santé des gens.

L’annulaire pour le pardon

« Maintenant, nous prenons le quatrième doigt », l’annulaire, celui où se portent les alliances, qui « est aussi le doigt le plus faible, celui qui a le plus de mal à se lever ». L’annulaire rappelle ainsi que les grands objectifs de la vie, l’amour avant tout, passent par des fragilités, des efforts et des difficultés.

« Mais, dans nos fragilités, dans les crises, quelle est la force qui nous fait avancer ? Le pardon » a expliqué le Pape François, avant de demander une faveur à la foule: une minute de silence pour penser aux personnes qui les ont offensés et leur accorder leur pardon.

L’auriculaire pour le service

Le petit doigt est enfin celui du service. « Celui qui sert se fait petit; comme une graine minuscule qui semble disparaître dans la terre mais qui, au contraire, porte du fruit ».

« Mes chers amis, a finalement conclu le Souverain Pontife, ne vous découragez jamais », « et quand vous serez découragé, prenez l’Evangile, regardez Jésus, il vous donnera la force », puis de lancer en français : « que le Seigneur vous bénisse !», marquant ainsi ma fin de son discours qui a réuni plus de 80.000 jeunes en face.

Il l sied de signaler que dans la foule, plusieurs chants ont été entonnés.  De jeunes présents dans la masse n’ont pas notamment raté l’occasion pour rappeler au Président Félix Tshisekedi que son mandat touche à sa fin en cette année 2023.

«  Félix oyebela, mandat esili », ont scandé certains dans la masse, tel que le témoignage la vidéo ci-dessous.

Extrait de l’ambiance au stade des Martyrs à Kinshasa lors de la rencontre entre le Pape François et les jeunes, le jeudi 2 Février 2023 (Vidéo droits tiers)
SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share