Le tacle à Macron depuis Bukavu :  « Vous donnez aux agresseurs des armes et nous les jeux de la Francophonie »

Le tacle à Macron depuis Bukavu :  « Vous donnez aux agresseurs des armes et nous les jeux de la Francophonie »

La visite du Président Emmanuel Macron en République démocratique du Congo, RDC, ne cesse de susciter des réactions chez les Congolais. C’est le cas encore dans l’avant-midi de ce samedi 4 Mars,  où des membres des différentes organisations de la société civile force vive de la province du Sud-Kivu se sont déployés à l’Institut français de Bukavu pour un sit-in.  Ce, alors qu’au même moment à Kinshasa au Palais de la nation, a lieu le tête-à-tête entre le Président Congolais Félix Tshisekedi et son homologue Français Emmanuel Macron.

Au niveau de cette représentation de la France dans cette province, les manifestants ont, comme la majorité des communs de Congolais, fustigé le silence du pays d’Emmanuel Macron face à l’agression que subissent les congolais depuis plusieurs décennies de la part de ses pays voisins dont le Rwanda, pays ami de la France.

A cette occasion, les manifestants ont laissé entendre dans leur mémorandum adressé au Président français, leur regret de voir que malgré les bonnes relations diplomatiques existant entre la France et la RDC, aucun action d’envergure de compassion ni d’appui n’a été manifesté par la France.

« La RDC étant un pays francophone, le plus important du monde, vu les millions des congolais qui parlent le français, devrait attirer une grande compassion de la part de la France en termes d’appui aux vaillants FARDC qui se battent sur plusieurs fronts à l’Est du pays », lit-on dans cette déclaration.

Abordant l’organisation des IXes Jeux de la Francophonie attendus au mois de juillet prochain en RDC, ces manifestants estiment que ces jeux n’auront de sens que si la France se détermine à accompagner la RDC à mettre fin à l’agression dont elle est victime.

« Vous ne pouvez pas donner aux agresseurs des armes et à la RDC les jeux », conclu la note.

A noter que c’est dans la soirée du vendredi 3 Mars que le Chef de l’État Français a foulé le sol Congolais par Kinshasa la capitale, dernière étape de sa tournée africaine qui l’a conduit depuis le 1er Mars à Libreville au Gabon, puis Luanda en Angola avant Brazzaville au Congo, pour clôturer à Kinshasa en RDC.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share