Nouvelle A.N. : 255 Députés nationaux pour l’UDPS & Alliés ?

Nouvelle A.N. : 255 Députés nationaux pour l’UDPS & Alliés ?

C’est le lundi 29 Janvier 2024 que l’Assemblée nationale de la 4ième législature en République démocratique du Congo, RDC, a ouvert sa session extraordinaire inaugurale, sous la présidence du Secrétaire général à l’administration parlementaire, conformément à l’article 114 de la Constitution RD Congolaise. Une session extraordinaire qui a été précédée de jours avant par une guerre de revendications de poids parlementaires.

C’est en effet à partir de 14 heures 45 minutes du lundi 29 Janvier 2024, que 402 députés nationaux sur les 477 élus et proclamés provisoirement par la Commission électorale nationale indépendante, CENI, se sont réunis en session extraordinaire et inaugurale de la nouvelle législature issue du scrutin général du 20 Décembre 2023.

Dans son mot de circonstance, le Secrétaire général de l’Assemblée nationale, Nguvulu Khoji, a notamment décrit que cette chambre est constituée de 337 nouveaux élus, 140 réélus, avec une mention de plus de femmes qu’à la dernière législature.

Il a également demandé de transformer leur message de campagne en des engagements concrets pour le développement de la RDC, en jouant bien les rôles de représentants du Peuple, de législateurs et de contrôleurs du gouvernement et des Institutions du pays.

A l’issue du discours du Secrétaire général, la plénière a procédé par l’installation du bureau provisoire de l’Assemblée Nationale. Il sera présidé par Christophe Mboso doyen d’âge, 81 ans, secondé par deux secrétaires, à savoir les honorables Serge Bahati, 28 ans, et Moise Matembo, 27 ans.

Ce bureau d’âge a la mission de valider le pouvoir des députés, élaborer et adopter le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ainsi que élire et installer le bureau définitif.

Après son installation, le bureau provisoire invite la classe politique à être patriote, surtout à consolider la cohésion et l’unité nationales face à l’agression rwandaise, face à toutes les menaces sécuritaires et face aux défis du développement en RDC.

Quid de la majorité parlementaire ?

Cette nouvelle législature est lancée avec une domination absolue de l’Union sacrée de la nation, USN, plateforme de soutien au Président Félix Tshisekedi, qui revendique 450 députés nationaux élus.

A l’intérieur de l’USN, de nouveaux regroupements se sont constitués après la proclamation des résultats provisoires à la députation nationale, en revendiquant chacun pour sa part, un certain poids parlementaire. C’est notamment le cas du Pacte pour un Congo retrouvé, PCR, de Vital Kamerhe, Tony Kanku, Julien Paluku et Jean-Lucien Busa, qui réunit 87 députés nationaux, ainsi que de la Dynamique agissons et bâtissons, DAB, de Sama Lukonde, Guy Loando. Muyindo Nzangi, etc., avec 76 députés nationaux en son sein.

Sur le même chapitre, le parti présidentiel, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social, UDPS, s’était réuni avec ses partis alliés la veille la tenue de la session extraordinaire de l’assemblée nationale de la nouvelle législature. Et dans les déclarations faites dans la foulée, il a été noté que l’UDPS & Alliés réunit à ce niveau 255 députés nationaux, pratiquement la majorité des élus à l’Assemblée.

Dossier à suivre donc !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share