Que retenir de la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA consacrée à l’Est de la RDC ?

La 1103ème réunion, virtuelle, du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, UA, qui s’est tenue fin Août, a fait le point sur la situation politique dans la partie orientale de la République démocratique du Congo, RDC, marquée, par une insécurité récurrente alimentée par de groupes armés dont le M23, qualifié de mouvement terroriste et soutenu par le Rwanda.

A en croire le communiqué de presse livré à cette occasion, la réunion s’est déroulée depuis Addis-Abeba en Ethiopie et a été présidée par le Représentant permanent de la République de Gambie auprès de l’UA et Président du Conseil de paix et de sécurité de l’UA le mois d’août, l’Ambassadeur Jainaba Jagne.

Le Conseil a examiné le processus de médiation de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs dirigée par l’Angola, les Communautés d’Afrique de l’Est et économiques des États d’Afrique centrale et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

Les voies et moyens possibles qui permettent à l’UA de soutenir le processus politique en cours ont été examinées, y compris la mobilisation attendue de la force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est, pour mieux faire face à la situation dans cette partie trouble de la RDC.

La réunion a également évalué une stratégie qui donne la priorité à l’harmonisation et à la complémentarité de tous les efforts de paix entre les parties prenantes, en mettant l’accent sur la rationalisation du cadre politique et militaire en cours, dans le cadre du concept de la Force africaine d’alerte précoce et du cadre politique de l’Union africaine sur le désarmement, la démobilisation, la réintégration et la réforme du secteur de la sécurité.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share