Qui en veut au DG Fabrice Lusinde de la SNEL ?

Qui en veut au DG Fabrice Lusinde de la SNEL ?

Environ trois mois après sa nomination par ordonnance présidentielle à la tête de la Société nationale d’électricité, SNEL, le Directeur-général Fabrice Lusinde fait l’objet de menaces à peine voilées. Ce, alors que les premières actions réalisées sous son management par cette entreprise du portefeuille sont bien appréciées dans l’opinion. Mais à en croire nos sources, de personnes mal intentionnées tentent de freiner cet élan prometteur.

Lire également : https://lesnews.cd/regideso-foner-et-snel-voici-les-nouveaux-mandataires-nommes-ce-10-octobre-2022/

Nommé le 10 Octobre sur ordonnance présidentielle par le Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi, le nouveau DG de la Snel Fabrice Lusinde s’est fait aussitôt remarquer par des actions au profit des consommateurs.

Au nombre de ces réalisations, il y a la remise des transformateurs dans quelques communes de la ville de Kinshasa, le lancement de l’application « SNEL et Moi » et du compteur communicant « SNEL-BOX », la remise à service rapide du poste Haute tension de la Funa qui dessert 10 communes de Kinshasa, alors victime des inondations des pluies du mardi 13 Décembre 2022.

Lire également : https://lesnews.cd/fabrice-lusinde-la-societe-nationale-delectricite-sest-fixee-comme-objectif-dameliorer-la-desserte-en-electricite-sur-toute-letendue-de-la-capita/

Danger en vue…

Pour le contexte, il sied de rappeler que Fabrice Lusinde a succédé à Jean-Bosco Kayombo, à la tête de la Snel. Ce, après l’écartement de cet ancien dirigeant du comité de gestion poursuivis depuis au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe pour détournement présumé des fonds publics et violation de procédure dans la passation des marchés de gré à gré.

Dans le cadre de ce dossier en Justice, le DG Fabrice Lusinde a été invité comme renseignant le vendredi 27 janvier 2023 au procès, au même titre que l’Inspection générale des finances, IGF. Cependant, le petit report sollicité par Fabrice Lusinde, via ses avocats, lui a été refusé, alors que la même chose a été accordée à d’autres personnes sous le même statut, nous apprend-on.

La question que se posent certains est de savoir, si le fait pour le DG Fabrice Lusinde d’avoir fait partie du précédent comité de gestion, au titre de DGA, le rend automatiquement complice de l’ancien DG Jean-Bosco Kayombo placé sous mandat d’arrêt provisoire à l’ex prison centrale de Makala depuis le 27 octobre 2022.

« Pas évident ! », répond un juriste et ancien mandataire public. « L’infraction étant individuelle et dans la réalité, les relations entre le DG et le DGA dans les entreprises publiques n’ont pas souvent été empreintes de complicité, souvent, les deux personnes nommées dans ces postes viennent parfois des bords différents. Ce n’est pas la première fois de voir un DGA remplacer le DG alors que ce dernier fait l’objet de poursuites pour malversations », renchérit-t-il.

Certaines indiscrétions vont plus loin en affirmant que le DG Fabrice Lusinde serait peut-être victime de pratiques bien connues dans les milieux politiques, qui consistent à faire du chantage à un gestionnaire dans le but de lui soutirer en contrepartie de l’argent. Est-ce le cas ?

Dossier à suivre.  

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share