Raz-de-marée Tshisekediste aux législatives : Une passe en or signée Kabila et Fayulu

Raz-de-marée Tshisekediste aux législatives : Une passe en or signée Kabila et Fayulu

La publication depuis le dimanche 14 Janvier dernier, par la Commission électorale nationale indépendante, CENI, des résultats provisoires des élections législatives nationales, ouvre la voie à la formation de la nouvelle Assemblée nationale avec ses premiers dirigeants. Et à la lumière de la configuration des parties et regroupements politiques ayant gagné les 477 sièges représentant 477 élus nationaux, il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’effectivité de la majorité parlementaire en faveur du président élu Félix Tshisekedi, n’est plus qu’une question de jours.

 

Avec la formation de la nouvelle Assemblée nationale, par une session extraordinaire le 29 Janvier 2024, soit quinze jours après la proclamation des résultats des élections législatives par la Centrale électorale conformément à l’article 114 de la Constitution de la RDC, événement attendu neuf jours après l’investiture du Président Félix Tshisekedi prévue le 20 Janvier 2024, c’est un nouveau quinquennat qui va sonner effectivement.

 

Et, au vu du nombre des élus équivalant au siège parlementaire et gagné par des partis et regroupements politiques ci-dessous aux dénominations parfois abracadabrantesques, derrières lesquels, d’après plusieurs sources, se cachent en réalité pour la plupart de Tshisekedistes et de pro-Tshisekedistes.

Félix Tshisekedi qui va rempiler pour un second mandat à la tête de la RDC, est ainsi assuré d’une majorité confortable sans trop de calculs déjà au niveau de la Chambre basse, avec au-moins 260 élus de son obédience pour ne pas exagérer.

 

UDPS/Tshisekedi (69 sièges), A/A UNC (36 sièges), AFDC/A (35 sièges), AB (26 sièges), 2A/TDC (21 sièges), AAAP (21 sièges), A/B50 (21 sièges), MLC (19 sièges), NSEMBLE (18 sièges), AACPG (16 sièges), 4AC (16 sièges), A24 (15 sièges), ANB (13 sièges), AAC (10 sièges), ACRD (9 sièges), ACP-A (9 sièges), CODE (9 sièges), AABG (8 sièges), AUN (8 sièges), AAD-A (8 sièges), AABG (8 sièges), AUN (8 sièges), AAEC (7 sièges), AN (7 sièges), AAC-PALU (7 sièges), AV (7 sièges), A3A (7 sièges), ATUA (6 sièges), AVANÇONS  MS (5 sièges), AVC-A (5 sièges), AMSC (5 sièges), A1 (4 sièges), AE (4 sièges), FPAU (4 sièges), A25 (3 sièges), A/VK 2018 (3 sièges), NOUVEL ELAN (3 sièges), DYPRO (3sièges), A2R (2 sièges), APCF (2 sièges), UDPS/KIBASA (2 sièges), APA/MLC (2sièges), LGD (1 siège), AADC-A (1 siège).

 

Pour plusieurs analystes, ce raz-de-marée Tshisekediste entre autres au niveau des élections législatives nationales peut notamment s’expliquer par l’absence de candidats kabilistes et fayulistes, lesquels ont suivi le mot d’ordre du boycott de ces scrutins par leurs chefs de file respectifs, Joseph Kabila et Martin Fayulu.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share