SADC : Voici ce qui a été vraiment dit à Windhoek sur la RDC

SADC : Voici ce qui a été vraiment dit à Windhoek sur la RDC

Lors du sommet tenu le lundi 8 Mai 2023 :à Windhoek, la capitale de la Namibie, la Communauté de développement de l’Afrique australe, SADC, s’est engagée à envoyer des troupes dans l’Est de la République démocratique du Congo, RDC, C’est la grande décision sortie de cette rencontre qui s’est tenue tout justement autour de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC. Mais qu’est-ce qui a été dit de plus ? Certains détails du communiqué final sont encore plus  éloquents.

Lire également : https://lesnews.cd/intervention-militaire-en-rdc-la-sadc-se-decide-enfin/

Le sommet de la SADC a en effet approuvé le déploiement de forces pour soutenir la RDC dans le rétablissement de la paix et de la sécurité dans l’est du pays, peut-on lire en substance dans le communiqué final.

Le Sommet a noté avec une vive inquiétude l’instabilité et la détérioration de la situation dans l’Est de la RDC et a réitéré sa ferme condamnation de la résurgence des conflits et des activités des groupes armés, dont les rebelles du M23, lit-on dans le communiqué.

Lors de cette réunion à Windhoek, la SADC a également appelé à une approche coordonnée, tenant compte des déploiements existants dans le cadre d’accords multilatéraux et bilatéraux dans la région orientale troublée de ce pays et a appelé les autorités de la RDC à créer les conditions et mesures nécessaires pour assurer une coordination efficace.

De nombreux groupes armés opèrent depuis des décennies dans l’est de la RDC, dont beaucoup sont le résultat des guerres régionales qui ont éclaté dans les années 1990 et 2000.

Dans la province du Nord-Kivu, le Mouvement du 23 mars, M23, est parvenu à contrôler, à partir de novembre 2021, de vastes étendues de territoire riches en minerais et continue d’avancer et de consolider sa présence, malgré une feuille de route pour la paix convenue à Luanda, en Angola, en juillet 2022.

En conséquence, le Sommet a réitéré l’appel à la cessation immédiate des hostilités par tous les groupes armés et au retrait inconditionnel des zones actuellement occupées.

Il a également appelé à un soutien régional immédiat au gouvernement de la RDC pour résoudre la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est de la RDC, avant les élections nationales prévues en décembre 2023.

Le Sommet a observé une minute de silence et a exprimé ses sincères condoléances au Gouvernement et au peuple de la République démocratique du Congo pour les pertes en vies humaines pendant le conflit armé dans l’est de la RDC et au Gouvernement et au peuple de la République du Malawi suite aux pertes en vies humaines. et les infrastructures à la suite du cyclone tropical Freddy.

Les participants au Sommet de la Communauté de développement de l’Afrique australe ont noté avec satisfaction la réponse positive de l’Union africaine à l’organisation d’un Sommet quadripartite de la SADC, de la Communauté de l’Afrique de l’Est, de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). ) pour la coordination et l’harmonisation des interventions des acteurs en RDC.

Il a également reconnu l’expression de gratitude du président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, pour le soutien, la collaboration et la coopération continus de la SADC en vue de la réalisation d’une paix et d’une sécurité durables dans l’Est de la RDC.

Le Sommet a remercié le chef de l’État angolais, João Lourenço, actuel président de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et champion de l’UA pour la paix et la réconciliation, en tant que médiateur nommé par l’UA pour faciliter le dialogue entre la RDC et le Rwanda pour l’apaisement des tensions sécuritaires dans l’est de la RDC.

Enfin, les dirigeants ont félicité le chef d’État namibien, Hage Geingob, et président de l’Organe sur la politique, la défense et la coopération en matière de sécurité, pour avoir convoqué le sommet et pour son leadership indéfectible dans la galvanisation des efforts concertés en vue de parvenir à une paix, une sécurité et une stabilité durables dans la SADC. région.

Ouvert par le président de la Namibie, Hage Geingob, en sa qualité de président de l’Organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité de l’organisation, le Sommet a réuni les chefs d’État d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, de la RDC, Félix Tshisekedi, et de Tanzanie, Samia Suluhu Hassan.

Le chef de l’État angolais était représenté par le ministre des Affaires étrangères, Téte António. Lazarus McCarthy Chakwera, président de la République du Malawi et président sortant de la SADC, était représenté par le ministre de la Défense Harry Mkandawire, tandis que Stephen Katuka, haut-commissaire de la République de Zambie en Namibie représentait le président Hakainde Hichilema.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share