Tout savoir sur le discours du Vice-président Kenyan contre la RDC

Tout savoir sur le discours du Vice-président Kenyan contre la RDC

Dans une vidéo virale qui a fait le tour de la Toile, le vice-président kenyan William Ruto a tenu des propos jugés désobligeants sur la Rd Congo et les Congolais. Ce qui a provoqué une grande colère dans l’opinion congolaise. Analyses et attentes se croisent depuis.

Bien que Ruto ait tenu ce discours en début de semaine et à plus de 4 000 km de Kinshasa, l’indignation est très vive en RDC. Journalistes, militants des droits, politiciens et congolais lambda ont décrit pratiquement  ce discours comme un manque de respect envers un pays et un peuple « amis ».

Un extrait du discours électoral du vice-président kenyan William Ruto touchant la Rdc et les Congolais (Vidéo droits tiers)

« On ne peut pas laisser passer ça ! », « Boycottons les produits kenyans en Rdc ! », « Ils n’ont aucun respect pour nous ! »… Sont les principales réactions observées dans l’opinion congolaise suite à ces propos de William Ruto, le vice-président kenyan.

« La RDC compte 90 millions d’habitants mais n’a pas une seule vache »

Alors qu’il tenait un rassemblement électoral à Nyeri, dans le centre du Kenya, M. Ruto apparaît dans une vidéo promettant que s’il est élu président, son administration augmentera les investissements dans l’élevage afin de pouvoir vendre ses produits jusqu’en République démocratique du Congo, RDC, affirmant que la RDC n’a pas de vaches et doit importer du lait. « La RDC compte 90 millions d’habitants mais n’a pas une seule vache », a-t-il déclaré, ajoutant que ce serait le marché idéal pour le lait kenyan.

Il a également décrit les Congolais comme « wanavaa long’i kwa tumbo (ils mettent des pantalons taille haute) », et a donné un exemple de musiciens congolais qui apparaissent souvent dans des vidéoclips portant des pantalons taille haute.

Le Gouvernement congolais à l’épreuve

Il n’est un secret de polichinelle que les présidents Félix Tshisekedi de la Rdc et Uhuru Kenyatta du Kenya ont propulsé les relations économiques entre leurs deux pays de manière remarquable. L’implantation d’Equity bank, la banque kenyane, et le lancement attendu de la nouvelle compagnie aérienne Air Congo en partenariat entre les deux pays sont des illustrations qui en disent long. Un partenariat qui fait penser à des bonnes relations entre les deux pays. Mais les propos controversés du vice-président Ruto sont malheureusement de nature à remettre cela en doute, analysent certains. Alors que pour d’autres, il faut contextualiser cela dans une démarche politique en pleine campagne électorale de la présidentielle, où Ruto est opposé à Odinga qui est soutenu par le président Uhuru Kenyatta.

Qu’à cela ne tienne, plusieurs congolais attendent de leur Gouvernement une réaction à la hauteur de cette attitude, jugée méprisante de la part d’un haut officiel kenyan, de surcroit vice-président de la République. D’autre part, La crainte pour une partie de l’opinion est que les dirigeants congolais fasse preuve de complaisance comme cela a été le cas  dans les situations similaires, estime un analyste.

Une autre opinion pense carrément qu’il faille aux Congolais de défier toutes ces considérations négatives qui datent d’ailleurs d lustres en se transformant et en transformant le pays positivement.

L’ambassadeur convoqué…

Après la tôlée, l’ambassadeur du Kenya en RDC a été convoqué le mercredi 16 Février au bureau du Secrétaire général du Ministre des Affaires Etrangères sur instruction du ministre de tutelle Christophe Lutundula. C’est ce qui justifierait la publication du communiqué ci-dessous du représentant du pays d’Uhuru Kenyatta en RDC.

Rien ne garantit que ce geste du diplomate kenyan à Kinshasa pourra apaiser le courroux des congolais provoqué par le vice-président kenyan William Ruto.