US-Africa Leaders Summit : Microsoft, Sisco, Visa, Abd à l’assaut de l’Afrique. Et de la Rdc aussi ?

Ce mercredi 14 Décembre 2022, au deuxième jour du sommet à Washington réunissant une cinquantaine de dirigeants du continent dont le Congolais Félix Tshisekedi,  il y a eu plusieurs annonces de multiples contrats. Joe Biden a plaidé pour cela la création d’un vaste partenariat avec l’Afrique, clé du succès pour le monde, tout en se refusant à parler d’une compétition avec la Chine sur ce continent.

Lire également : https://lesnews.cd/2022/12/12/les-attentes-des-congolais-a-lu-s-africa-leaders-summit/

Dans son discours prononcé à cet effet, où il a égrené une série d’investissements des Etats-Unis pour le continent africain, le Président américain Joe Biden déclare que « Quand l’Afrique réussit, les Etats-Unis réussissent. Le monde entier réussit ».

Dans ses visées, l’administration Biden entend dégager 55 milliards de dollars pour l’Afrique d’ici trois ans dans des domaines aussi variés que le numérique, les infrastructures, la santé ou encore en matière de lutte contre le changement climatique et les énergies renouvelables.

Une volonté de renforcer leurs liens avec les pays d’Afrique qui est loin de faire oublier toutes les années où ils ont été accusés de les avoir délaissées.

« Nous ne pouvons pas résoudre les défis qui nous sont posés sans leadership de l’Afrique. Je n’essaie pas d’être gentil. C’est un fait », a poursuivi Joe Biden.

« Ce partenariat n’est pas destiné à créer des obligations politiques, à créer de la dépendance, mais à stimuler des succès partagés et à créer de l’opportunité », a-t-il encore affirmé, en soulignant que « la transition économique de l’Afrique dépendait de la bonne gouvernance, de populations en bonne santé et d’énergie abordable ».

Le président américain s’est notamment félicité mercredi des près de 15 milliards de dollars de contrats promis en marge du sommet par le secteur privé américain et africain dans toute une série de domaines dont la haute technologie.

Les Etats-Unis ont pour leur part annoncé investir 350 millions de dollars et faciliter l’accès à 450 millions de dollars en financement pour le développement du numérique sur le continent.

Parmi les annonces, la plus importante est venue du leader des cartes de crédit Visa qui a annoncé vouloir investir 1 milliard de dollars pour le paiement en ligne en Afrique, un domaine où la Chine est leader.

Cisco et son partenaire Cybastion ont annoncé pour leur part 858 millions de dollars pour la cybersécurité, à travers une dizaine de contrats en Afrique.

Le groupe ABD a lui annoncé consacrer 500 millions pour développer la technologie du « cloud » en Côte d’Ivoire notamment.

Et le géant Microsoft a fait part d’un programme visant à faciliter l’accès à internet via satellite pour 10 millions de personnes dans le monde dont la moitié en Afrique, dans le cadre d’efforts visant à combler la fracture numérique persistante entre riches et pauvres.

Reste à savoir si la République Démocratique du Congo, RDC, intéresse aussi tous ces géants américains pour que les Congolais tirent aussi bénéfice de ces investissements privés américains.

Qu’à cela ne tienne, il sied de rappeler qu’en faveur de ce sommet, la RDC, la Zambie et les Etats-Unis d’Amérique, ont signé, le 13 décembre 2022 à Washington, un protocole d’accord pour développer, dans la région du copperbelt en Afrique, un partenariat dans la production des minerais stratégiques. Les documents ont été paraphés par le secrétaire d’État américain Antony Blinken, le ministre des Affaires étrangères de la RDC, Christophe Lutundula, et son homologue zambien, Stanley Kakubo.

A savoir que la Copperbelt (en français « ceinture du cuivre ») est une région minière entre la province de Copperbelt en Zambie et l’ancienne province de Katanga en République démocratique du Congo. Comme son nom l’indique, elle produit essentiellement du cuivre.

SVP ! Aimez et Partagez
Pin Share
RSS
Suivez par Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share