Guerre de l’Est : Il s’agit d’ « Imposer la paix… » assure William Ruto à Kinshasa

Guerre de l’Est : Il s’agit d’ « Imposer la paix… » assure William Ruto à Kinshasa

En séjour officiel à Kinshasa, le président kenyan William Ruto a assuré lundi 21 Novembre 2022 lors d’une conférence de presse à Kinshasa, que la force régionale est-africaine en cours de déploiement dans l’est de la République démocratique du Congo, RDC, a pour mandat d' »imposer la paix » aux groupes armés récalcitrants.

Le président kenyan William Ruto reçu à Kinshasa au Palais de la nation par son homologue congolais Félix Tshisekedi (Photo droits tiers)

A une question lui poser par un journaliste sur le véritable mandat de la force de la communauté de l’Afrique de l’Est en déploiement dans la partie Est de la Rdc et dont le Kenya assure le commandement, la réponse de William Ruto est sans équivoque.

« Il y a beaucoup de troupes de maintien de la paix (de l’ONU, Ndrl) dans cette région, mais nous pensons qu’il n’y a pas beaucoup de paix à maintenir… C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir un contingent d’imposition de la paix », a-t-il déclaré.

La Communauté des Etats d’Afrique de l’Est, EAC, a décidé de créer une force régionale pour tenter de ramener la paix dans l’est de la RDC, en proie depuis plusieurs décennies aux violences de multiples groupes armés.

« Les chefs d’Etat se sont mis d’accord sur le mandat de cette force régionale, qui a été communiqué au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, ainsi qu’au Conseil de sécurité des Nations unies », ce mandat est « d’assurer la paix dans l’est de la RDC et d’imposer la paix à ceux qui veulent à tout prix créer de l’instabilité et de l’insécurité » dans la région, a-t-il ajouté.

Il sied de souligner que les réponses apportées par le Chef de l’État kenyan à cette préoccupation, a de quoi couper court à la confusion créée par le commandant des troupes kenyanes arrivées en Rdc. Ce dernier avait en effet déclaré le mercredi 16 Novembre dernier ce qui suit : « La première priorité est le processus politique. Nous avons le processus de Luanda et celui de Nairobi. Le plus important, c’est la paix. La guerre dans plusieurs cas n’a jamais ramené la paix. Il est toujours nécessaire de recourir à la diplomatie ».