Sama Lokonde : « Au moins 31 millions des enfants sont concernés par la gratuité cette année »

Sama Lokonde : « Au moins 31 millions des enfants sont concernés par la gratuité cette année »

La rentrée scolaire édition 2020-2023 a eu lei ce lundi 5 Septembre 2022 à travers toute la République démocratique du Congo, RDC. A Kisangani Chef-lieu de la province de la Tshopo où il se trouve, le premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde a donné le coup d’envoi de ce retour des bleus-blancs sur les bancs des écoles. Conseils et statistiques ont figuré au menu de son message devant les élèves et enseignants.

A l’Athénée de Kisangani devant des enfants présents pour la rentrée scolaire, le Chef du Gouvernement a saisi l’occasion pour conseiller et motiver davantage les élèves : « Vous êtes de ce qui est de plus cher à la République car vous constituez notre avenir. Et si nous voulons garantir cet avenir, cela passe par votre formation pour que demain la République démocratique du Congo puisse hisser haut son drapeau de par son développement que vous avez assuré ». Ce, avant de renchérir « Au-devant de moi, nous avons des futurs médecins, des futurs avocats, de futurs ministres et même une première ministre ou premier ministre », appelant ainsi les élèves à l’assiduité.

L’occasion faisant le larron, e premier d’entre les ministres en a aussi profité pour rendre un grand hommage aux enseignants, non seulement pour leur travail, mais surtout pour leur abnégation et sacrifices consentis pour que demain, la RDC soit dotée des meilleurs de ses citoyens à travers leur formation.

Jean-Michel Sama Lukonde a rappelé que la gratuité de l’enseignement, programme phare du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, fait partie de priorités de son gouvernement en tant qu’engagement. Et d’affirmer qu’« Au moins 31 millions des enfants sont concernés par la gratuité cette année ».

Un fait particulier est que contrairement aux années antérieures, la rentrée scolaire présente s’effectue pratiquement sans tensions entre le Gouvernement et les acteurs du secteur, avec zéro grève et zéro boycotte. Pourvue que ça dure !.