Conflit entre les Yaka et les Teke : Plusieurs centaines de militaires en renfort à Kwamouth

Conflit entre les Yaka et les Teke : Plusieurs centaines de militaires en renfort à Kwamouth

Le Vendredi 19 Août, il y a eu 15 morts dont le chef du village Masiakwa, égorgé avec sa femme. Quelques militaires qui étaient envoyés aux premiers jours avaient été tués dans ce conflit interethnique qui dure déjà plusieurs semaines. Les autorités donc étaient attendues pour passer à la vitesse supérieure afin d’y faire face efficacement.

Dans l’opinion, de Congolais s’interrogeaient sur ce qui apparaissait comme du laxisme des autorités nationales par rapport à ce « brasier » Kwamouth. Alors que des dégâts matériels et humains avec mort d’hommes étaient enregistrés au fil des jours.

« L’envoi de ce renfort militaire conséquent  est ce qu’il fallait », a commenté un observateur.

Lire également : https://lesnews.cd/2022/08/19/mai-ndombe-les-yaka-et-les-teke-continuent-de-s-entretuer-a-kwamouth/

De son côté, l’autorité provinciale de Maï-Ndombe déclare que la population peut se tranquilliser, elle est en sécurité.

« Depuis des années, ces peuples vivent ensemble. Et aujourd’hui ils s’entretuent. Nous devons rassurer cette population », renchérit la Gouverneure Rita Bola.

A noter que la Cheffe de l’Exécutif provincial est tout justement sur place à Kwamouth ce dimanche.