Kinshasa décide d’expulser Vincent Karega et de renforcer la force de frappe de l’Armée

Kinshasa décide d’expulser Vincent Karega et de renforcer la force de frappe de l’Armée

C’est en substance les décisions prises au cours du Conseil de Défense et de Sécurité, CSD, présidé par le Président Congolais Félix Tshisekedi sur la situation sécuritaire qui prévaut à l’Est du pays. C’etait le samedi 29 Octobre 2022 à la cité de l’Union africaine, UA. Plusieurs autres décisions ont été prises à cet effet.

Sur le front du Nord-Kivu, la situation sécuritaire s’est dégradée ces dernières 24 heures, avec la prise par le Rwanda sous couvert du M23, de plusieurs localités ainsi que su camp militaire de Rumangabo. Ce qui a entraîné notamment de pertes en vies humaines et le déplacement massif des populations fuyant ces violences armées.

C’est tout naturellement sur la télévision publique, la Rtnc, que le ministre Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, a fait dans la soirée l’annonce des décisions prises au cours de ce Conseil de Sécurité et se Défense élargi.

Vincent Karega, l’ambassadeur du Rwanda en Rdc
(Photo droits tiers)

Outres l’expulsion dans les 48h de Vincent Karega, l’ambassadeur du Rwanda en Rdc ainsi que le renforcement la force de frappe des Fardc, le Conseil supérieur de la Défense a également décidé l’envoi de toute urgence d’une mission humanitaire pour porter une assistance aux populations déplacées.

Des nouvelles mesures supplémentaires de restriction d’entrée sur le sol congolais à l’encontre du Rwanda devront être également prises, a également décidé le CSD.

Dans cette communication, Patrick Muyaya a aussi annoncé que le Président Tshisekedi s’adressera à la nation dans les prochaines heures.