Leaderboard Ad

RDC : Le Kasaï Central est la plus grande province en nombre d’albinos

C’est le président de la fondation Mwimba Texas qui a livré cette information. D’après lui, on trouve un grand nombre d’albinos à Kananga dans la province du Kasaï Central, comparativement aux autres provinces de la République Démocratique du Congo.

Approché par votre média, Mwimba Texas, président de la fondation qui porte le même nom, rassure qu’il continue la lutte pour la sensibilisation des personnes atteintes d’albinisme à s’accepter d’abord comme telles. Mais aussi, il prône pour l’intégration et la réduction de taux de discrimination dont subissent les personnes atteintes d’albinisme en particulier et les personnes vulnérables en général.

Dans un passé récent, Mwimba Texas avait effectué une visite à Kananga dans la province du Kasaï Central pour sensibiliser les leurs. Il affirme ici, d’après certaines statistiques, que le Kasaï Central la province où on trouve un grand nombre d’albinos en Rdc.

« Depuis ma naissance, c’est la toute première fois d’entrer en contact avec les albinos qui sont des sourds muets et des hermaphrodites, c’est-a-dire des albinos qui ont deux sexes. S’il y avait de moyens financiers, j’allais rentrer là-bas pour les opérations chirurgicales », a-t-il déclaré.

La fondation Mwimba Texas tend ainsi la main aux personnes de bonne volonté et à tous ceux qui sont sensibles à la cause des albinos, dans l’espoir de bénéficier du soutien de tous ordres.

Albinos de son état, Mwimba Texas se toutefois réjouit du fait que, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a entendu leur cri et leur a promu un ministre délégué chargé de leurs causes. Il invite ainsi d’autres chefs d’états africains à emboîter ce pas et d’être également sensible aux personnes atteintes de vulnérabilités sans distinction aucune.
Il profite de l’occasion pour encourager le ministre de tutelle dans ces fonctions, qui cadrent aussi avec ses compétences.

Signalons qu’à Kinshasa, la fondation Mwimba Texas a sensibilisé et recensé 1500 albinos, tout en déplorant une sorte de réticence dans le chef de certains albinos. Dans cette catégorie, il y a ceux qui ne viennent pas aux journées de sensibilisation organisée pour leur cause. Une attitude négative qui a pour conséquences parfois, le fait pour un albinos ou ndundu en lingala de refuser d’être appelé comme tel, croyant être ainsi injurié alors que c’est pas une injure. C’est quand on ne s’accepte pas qu’on se fera souffrir.

Par cette même occasion, Mwimba Texas invite les non albinos à éviter la discrimination vis-à-vis des albinos RN particulier et de personnes vulnérables en général, mais plutôt à les accompagner afin qu’elles sentent aussi considérées dans la société. Car, n’ont seulement qu’elles ont droit à la vie comme le stipule l’article 11 de la Constitution de la RDC, alinéa 1 que « tous les êtres humains naissent libres en dignité et en droit  », mais aussi elles ont beaucoup de qualité pouvant apporter un plus dans le pays.

« Tous militons pour la réinsertion effective des personnes atteintes d’albinisme dans la société congolaise en particulier et du monde en général  », tel est le cri de cœur de cet activiste de la cause des personnes vulnérables.

Partager

Envoyer un commentaire / message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.